Aménagement et Extension du Port Hercule / Monaco Principauté de Monaco (MC)

Maître d'ouvrage
Principauté de Monaco
Equipe
LEBUNETEL Architectes Urbanistes Mandataire, NEMIS Paysagistes, Agence HUTINET Concepteur lumière, OER BET
Mission
Aide à la programmation - Établissement du cadre de référence bâti et du plan de référence urbain du Port - Architecte-Urbaniste coordonnateur du Port Hercule - MOE conception des espaces publics portuaires
Programme
Réaménagement du Port Hercule de Monaco
Surface
10.6 Ha
Année
2002/2014
Coût
Aménagements VRD 50 M € HT

Lauréat concours international

Le Port Hercule constitue un lieu central de la Principauté, à l’articulation entre les quartiers de la Condamine, de Monte Carlo, et du Rocher à la croisée des voies et chemins reliant notamment le Palais Princier, le Musée Océanographique, la Gare et le Casino.

Un des principaux objectifs de son réaménagement est, outre l’accroissement de la capacité portuaire, de lui redonner des qualités urbaines en adéquation avec ce rôle de centralité, pour qu’il (re)devienne un des lieux emblématiques de la Principauté.

Par la valorisation de cet espace et la création de nouvelles liaisons, le rôle du port dans la ville est modifié, et les liens entre les deux sont renforcés.

Le projet s’inspire de l’esprit du lieu, des origines de ce site à forte charge historique et paysagère.

Il vise à donner par un traitement unitaire une cohérence forte à l’écrin portuaire et aux différents ouvrages constituant le pourtour du port, ainsi qu’une simplicité de lecture pour une meilleure appropriation collective.

Situé dans un contexte urbain très hétérogène, marqué par une urbanisation dense et des aménagements  souvent banals, le projet propose une cohérence d’ensemble au site, il vise à « calmer » cet espace et à donner à la Principauté un espace de respiration en ce lieu exceptionnel.

Le parti d’aménagement est basé sur trois grands principes :
• Organiser une nouvelle cohérence urbaine en redonnant une lecture claire de l’espace portuaire tant au niveau de sa géométrie que de ses pratiques,
• Mettre en place un traitement unitaire des espaces publics à la hauteur de leur rôle,
• Recomposer la silhouette portuaire par l’affirmation d’un socle bâti à dominante minérale et de nouveaux volumes structurant la silhouette urbaine du Port.

Les quais et l’esplanade en fond de scène portuaire sont réaménagés en tant qu’espaces (semi-) piéton. En renforçant la polyvalence de l’espace public régie par de multiples contraintes d’ordre technique : fonctionnement portuaire, Grand Prix de F1, nous voulons retisser des liens entre la ville et le port.

Le choix des matériaux pour les sols et le mobilier urbain s’inspire des ponts de bateaux, des anciens gréements, des transatlantiques...ainsi que de la crique écrin du Port.

La végétation évoque elle aussi l’histoire du lieu, les mers lointaines, l’histoire des voyages végétaux. L’éclairage des végétaux participera à l’ambiance mystérieuse.

Le réaménagement du port concerne également la création de nouveaux bâtiments et superstructures. Suite à l’extension du port avec la digue flottante, le projet propose une structuration symétrique de l’espace par des ponctuations bâtis, et rend lisible la nouvelle composition portuaire par une silhouette spécifique. Ces nouvelles constructions plus verticales, repères visuels, structurent spatialement l’espace de la crique et ancrent l’espace portuaire dans la Ville en lui conférant une nouvelle échelle.

En fond de crique, un nouveau socle urbain construit un fond de scène unitaire et unifiant. Il sert d’interface entre le bâti vertical de la ville et l’étendue horizontale du plan d’eau.

Ce projet urbain a été partiellement mis en œuvre pendant 10 ans avec la réalisation du fond de port, des nouvelles digues, du Yacht club (Norman Foster), de l’avant-port et in fine de la nouvelle Gare Maritime sur la Digue Flottante.